19 janvier 2012

L'appel d'Anne Brassié, membre du Comité Jeanne d'Arc.

anne brassie 6.jpgLes 36.682 communes qui font la France ont presque chacune d' entre elles une statue de Jeanne dans leur église, sur la grande place, une école ou un hôpital à son nom.

Après nos paroisses, ces communes sont menacées de disparaître, elles aussi dissoutes dans un ensemble administratif. 

La providence nous fait un signe : confions les à Jeanne d'Arc et fleurissons chaque semaine partout en France les monuments à sa gloire et à notre souveraineté retrouvée.

Par ce geste chacun la priera ou l'honorera et Dieu donnera la victoire. 

Commentaires

Et c'est d'autant plus dommage que les communes et paroisses font partie de ce que l'on appelle les "communautés intermédiaires", nécessaires pour affronter la crise de la dette souveraine sur fonds de fierté et d'identité retrouvées.

Écrit par : JEAN DU TERROIR | 20 janvier 2012

Répondre à ce commentaire

pour que notre France, se replace sous la bannière de notre Saionte Jeanne d'Arc, qu'elle retrouve foi et grandeur d'âme et toutes ces valeurs qui ont fait d'lle la Fille Aînée de l'Eglise.

Écrit par : blanquer | 27 janvier 2012

Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup pour cette excellente idée. Je vais demander à un collège diocésain qui porte son nom, et fréquenté naguère par un de mes enfants, s'il est possible d'accorder à sainte Jeanne tous les honneurs qui lui sont dus. Encore du travail en perspective ! Quoique, je sens une évolution positive depuis quelques temps.

Écrit par : Nadine | 28 février 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire